Marie Dauguet

Dédicace

Dédicace

 

Pour Henri

 

Je porte en moi,parmi des clartés de vitrail,

Des fleuves étalés, des cités fulgurantes,

Des bouleaux d'argent pur, des prés de frais émail,

Des jardins constellés de lys et d'amaranthes.

 

Je nourris des dragons en de lointains bercails;

Mais rien ne transparaît du rêve qui me hante;

Je suis ce manuscrit fleuri d'absurdes plantes

Qui recèle à l'abri de mon double fermail,

 

- Magique parchemin et dont la garde est vierge,

Que nul doigt n'effleura sous sa gaine de serge, -

Des psaumes exaltés et d'amoureux cantiques.

 

A toi, j'offre aujourd'hui les cités, les chimères,

Le vitrail d'or liquide et le livre mystique

Où repose mon coeur comme en un reliquaire.

 

 

 

Par l'Amour, 1904



01/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres