Marie Dauguet

La chanson dujasmin fleuri

Chansons

 

La chanson du jasmin fleuri

 

Tant de mornes cinéraires

D'un violet mortuaire

Sous le terne effleurement

 

Du jour captif de la serre

Sans qu'un rayon les éclaire,

Languissent inertement!

 

En la paix crépusculaire

Où donc es-tu, ma lumière,

O mon beau jasmin soyeux?

 

La neige inlassable tombe

Sur le vitrail et la tombe

Est moins sombre que les cieux.

 

Quelle torpeur s'éternise

Où lentement agonise

Le rêve silencieux?

 

Ah! sortons parmi la neige,

Les lacs sanglants et les pièges,

Parmi les luisants remous

 

De l'herbe haute qui craque,

Où sournoisement nous traque

La troupe hagarde des loups.

 

La neige et le vent m'oppressent;

Au jardin bleu des tendresses

Jadis tu t'épanouis,

 

O mon beau jasmin! La neige

Implacablement m'assiège

Où mes pas sont enfouis.

 

Loin des mornes cinéraires

Et des tiédeurs de la serre,

Je vais, les yeux éblouis,

 

Cueillir la fleur que j'adore,

Aux blancheurs qui s'évaporent

Par les cieux endoloris.

 

A travers les bois farouches,

J'ai ton parfum sur la bouche

Que levent âpre meurtrit,

 

Et je crois parmi la nue

Baiser enfin ta chair nue,

O mon beau jasmin fleuri!

 

Par l'Amour, 1904.

par les cieux



25/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres