Marie Dauguet

(Ta saveur)

Cantiques à la lune

 

Ta saveur

 

Ta saveur est profonde et pleine de mystère

Quand tu blanchis la roue au flanc du vieux moulin,

Frôlant le bois moussu verdi de pariétaires

Où l'eau calme dégoutte en filet opalin.

 

La vanne est là, béant comme une énorme cuve

Dont l'âcreté ternit ton disque cristallin

Baigné au tournoiement des noirâtres effluves

Qui s'expriment tout bas en termes sybillins.

 

Le magique parfum sort des eaux remuées,

Evocant la caresse et ses gestes hardis,

Et les baisers d'amour sur des lèvres pâmées,

Et l'étreinte reprise et les aveux redi(t)s.

 

Par l'Amour, 1904.



14/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres