Marie Dauguet

Crois-moi

Le sens de la vie

 

Je voudrais louer ce que font les dieux

et je trouve les dieux injustes.

Sophocle

 

Crois-moi

 

Crois-moi, ne regarde pas la vie en face,

Mais par les midis clairs ou par les nuits d'étoiles,

Silencieusement quand tu la vois qui passe,

Pour savoir ce qu'elle est n'écarte pas son voile.

 

Raccroche la tunique à son épaule nue

Et que son pas raidi recouvre la sandale;

Afin qu'elle te reste à jamais inconnue,

Rattache sur son front le lourd bandeau d'opale.

 

Et, si parfois tu la devines familière

Qui s'assied près de toi, plus douce et moins farouche

Avec des fleurs aux doigts, respecte son mystère;

Veut-elle te parler, mets ta main sur sa bouche.

 

Beaucoup sont morts d'avoir pénétré son langage,

D'avoir un soir de lune, écoutant leur envie,

D'un geste curieux dévoilé son visage,

Car la science de vivre est d'ignorer la vie.

 

25 février 1903.



15/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres