Marie Dauguet

(De leur flûte...)

(De leur fûte...)

 

De leur flûte tiède et douce

Les aegipans ont réglé,

Parmi les sous-bois voilés,

La danse des feuilles rousses.

 

Rythmique suavement

L'inépuisable cadence

Dans la brume se balance,

Rythmique suavement.

 

La splendeur tendre s'éploie,

Sous les cornouillers mouvants,

Des flûtes mêlant au vent 

Leur chanson d'or qui poudroie.

 

Mais les pas aux clapotis

Flous des sources qui bredouillent,

Invinciblement s'embrouillent,

La ronde se ralentit.

 

Les pas vaguement s'éteignent,

Que redit l'écho dolent,

Et s'enlisent flageolants

Aux bourbeux tissus des sphaignes.

 

Au bord des ruisseaux croupis

La danse a rompu sa trame,

Et, las, qui sourdement brame,

Plus rien qu'un faune accroupi

 

Dans l'herbe. - Tiède et douce,

Les aegypans ont réglé

Parmi les sous-bois voilés

La danse des feuilles rousses.

 

Par l'Amour, 1904



12/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres