Marie Dauguet

La flûte d'écorce

Frissons

 

La flûte d'écorce

 

Voici chanter sur la lande déserte

La flûte acide et verte,

Et danser dans le vent, dessous

L'ambre remuante des pins, les boucs,

Les gnômes et les loups-garous.

 

Parmi la bruyère rien qu'une hutte

Et rien qu'une âpre flûte

De bois suintant la sève et l'eau

Et brisant ses chansons en clairs morceaux

A l'abri maigre des bouleaux;

 

La flûte fraîche comme de la glace

Dont la chanson se casse

- Ainsi les pins que le gel mord. -

Aux doigts du vieux berger jeteur de sorts,

Fait sauteler les boucs sur les rochers des fiords.

 

Par l'Amour, 1904.



22/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres