Marie Dauguet

Patience et long-vouloir

Les Baisers

 

Patience et long-vouloir

 

Patience et long-vouloir surveillent ton ouvrage,

Châtelaine, en la salle austère du moutier;

Près du vitrail gothique apporte ton métier,

Permets qu'à tes genoux se blottisse ton page.

 

Qu'importe si le vent, fantasque cavalier,

Déroule ses galops par les bois qu'il ravage,

L'archiluth a frémi dans l'ombreux paysage

Encadrant sur les murs un combat oublié.

 

La Palestine est loin et cruelle l'attente,

Ecoute la chanson dont la langueur te tente,

Patience et long-vouloir sont mauvais conseillers;

 

Mais les accords dolents à tes pieds effeuillés

Disent: "Hormis l'amour, tout est mirage et leurre!"

Baise les cils mouillés de ton page qui pleure.

 

Par l'Amour, 1904.



28/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres