Marie Dauguet

Pour Suzette

Evocation

Pour Suzette

Vous nous évoquerez des concerts symboliques,
Odeurs des matins radieux,
Pastorale syrinx, musette bucolique
Et rustiques pipeaux des amour idylliques
Qu’effleura la lèvre des Dieux.

Est-ce toi qu’on entend, ô flûte d’Aristée?
A l’haleine des serpolets
Et des lauriers amers, es-tu ressuscitée;
Les troupeaux broutent-ils aux pentes enchantées
Que bordent les flots violets?

Le fulgurant soleil dont je ressens l’atteinte,
A l’entour des troncs résineux
A groupé les brebis en cette ombre où vous vîntes
Jadis mêler au souffle errant des térébinthes,
Pan, vos accords mélodieux.

Le paysage est fait de paix élyséenne
Et semble dans l’azur plongé;
Tout embaume et très loin la mer corcyréenne
Dont palpite à l’écho la harpe éolienne,
Rythme la chanson des bergers.

Par l’Amour, 1904.



20/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres