Marie Dauguet

(Pour toi que l'Amour...)

(Pour toi que l'Amour...)

 

Pour toi que l'Amour tendrement module

Au bosquet obscur que bleuit la nuit,

L'appel incertain dont le rythme ondule

Et plane aux rameaux humides des buis.

 

Pour toi que l'Amour accorde sa flûte

Ténébreuse à l'écho de l'antre et qu'il

Prélude, enroulant les souples volutes

Des sons au murmure du vent subtil;

 

Qu'il prenne en Octobre ses pipeaux moites,

Puis s'asseye sous les cormiers parés

Des fruits aigres que la grive convoite,

Ou dans le brouillard des champs labourés,

 

Et d'un souffle pur tire des roseaux

Harmonieux un accent qui te touche

Et t`émeuve, la douceur d'un oiseau

Meurtri que l'on réchauffe sur sa bouche.

 

Par l'Amour, 1904



12/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3 autres membres