Marie Dauguet

Sur la rive

Sur la rive

 

Ed io che sono?

Leopardi

 

Mon coeur frissonne comme une herbe légère

       Au bord de l'eau, comme

Une aile de libellule ou d'éphémère.

       Et mon coeur se nomme

La chose imprécise et fuyante et fragile,

       Comme un vain roseau,

Comme un oiseau. Il est morceau d'argile

       Détrempé par l'eau

Des pleurs, brûlé de rêves, pétri d'extases.

       Et qu'est-il en somme,

A travers tant d'incertitudes et de phases?

       Craintif, il se nomme

Le reflet des gestes et des attitudes,

       Miroir comme l'eau,

Où tremblent les désirs et les lassitudes,

       Le bris d'un roseau.

 

A travers le voile, 1902



09/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres